Historique Marketing Guide d'achat Technique Pratique Clubs Liens Facebook

Le Guide d'Achat

CONSEILS, RESTAURATION, BUDGET, REGLEMENTATION...

 

La Mustang de vos rêves est enfin à portée de votre bourse !

Ne vous laissez pas emporter par un excès d'enthousiasme, faites le bon choix dès le départ, cela vous évitera d'avoir à vous lancer dans de coûteux travaux de remise en état.
Le conseil vaut également si vous optez pour une Mustang à restaurer.

 

BIEN SE RENSEIGNER...

La première chose étant de savoir quel modèle de Mustang fera chavirer votre cœur, commencez par lire la presse spécialisée (Nitro, Mustang Monthly, Mustang&Fords, etc...) ainsi que les ouvrages traitant de la Mustang (BRENTANO’S, les Editions e|p|a à Paris ou encore les Editions du Palmier à Nîmes sont de bons repères concernant la presse et livres automobiles). Fréquentez les concentrations d'américaines et les rencards mensuels, rapprochez-vous des propriétaires de Mustang, et faites connaissance avec les clubs (Ford Mustang Shelby Club de France, ACCF, Mustang Club de France, Mustang Passion), ils pourront vous fournir de précieux conseils.

Apprenez à reconnaître les Mustang qui présentent une valeur ajoutée, surtout si vous vous lancez dans une restauration complète.

Renseignez-vous sur l'authenticité du véhicule, et essayez via la carte grise de comptabiliser le nombre de changements de propriétaire. Dans le cas d'une restauration inachevée, outre les éventuelles pièces détachées manquantes, intéressez-vous à la raison pour laquelle le vendeur n'a pas terminé.


Ce superbe Hardtop 1965, restauré de A à Z par son propriétaire, aura nécessité 5 ans de travail pour un résultat proche de la perfection.

EVITEZ LES PIEGES...

ATTENTION à l'état de la carrosserie !

Une peinture neuve peut être le fruit d'une restauration récente, le tout étant de s'assurer que celle-ci a été correctement menée, car si une carrosserie en mauvais état peut être le signe d'un mauvais entretien, une peinture neuve peut détourner l'attention de l'acheteur, et cacher nombre de malfaçons.

N'hésitez pas à inspecter la carrosserie dans ses moindres détails (ailes arrières, coffre, bas de portes, soubassements, planchers, montants du pavillon, gouttières, joints de pare-brise et de lunette arrière, cheminées de chauffage, compartiment moteur, support de batterie...). Traquez toutes traces d'humidité. La bonne vieille méthode de l'aimant, sans être le remède miracle, peut vous aidez à déceler d'éventuelles traces de camouflage. S'il n'adhère pas à la carrosserie, c'est signe qu'il y a présence de fibre de verre ou d'un masticage important. Attention au toit vinyle, qui peut masquer de la corrosion. N'hésitez pas à soulever la moquette, et munissez-vous d'une lampe de poche.

 

FAITES LE BON CHOIX...

Une mécanique usagée n'est pas très compliquée à restaurer vu la simplicité des moteurs de l'époque, sous réserve toutefois d'un minimum de connaissances.
Attention à certaines anomalies mécanique, pouvant cacher une panne sérieuse, voir irrémédiable. Un bloc fendu, par exemple, peut s'avérer très problématique, puisque vous n'aurez pas d'autre solution que de le remplacer.
Vérifiez que le moteur tourne convenablement, et tirez la jauge à huile afin de contrôler qu'il n'y a pas d'émulsion dans l'huile.
Vérifiez que les rapports de boite de vitesses passent bien, et que le pont ne ronfle pas.
Vérifiez l'aspect générale des trains roulants et de la direction, tout en sachant que ceux-ci seront sans doute à revoir, sauf s'ils ont été récemment remplacés.

Si vous devez faire un choix, préférez une carrosserie saine et une mécanique moyenne, plutôt que l'inverse, car restaurer une carrosserie vous demandera un gros investissement en temps et en matériel. La tôlerie est un métier, l'outillage nécessaire est onéreux, et le travail peut s'avérer beaucoup plus important que vous ne l'aviez envisagé.

Si vous souhaitez rouler immédiatement, il vous faudra investir un minimum de 8.000 € pour un hardtop 6 cylindres, 15.000 € pour un hardtop V8-289 Cu. In., 25.000 € pour un convertible ou un fastback V8-289 Cu. In., voir beaucoup plus selon le modèle et options, et jusqu'à 50.000 € pour une Shelby G.T.350 de 1966.

Si vous souhaitez entamer une restauration, assurez-vous d'en avoir le temps, de disposer de la place nécessaire, et de posséder les compétences nécessaires pour mener à bien votre projet. Les maitres mots d'une bonne restauration étant la rigueur, la patience et la constance, apprenez à connaitre vos limites avant de vous lancez dans l'aventure.


National Parts Depot


Dallas Mustang

Procurez-vous des catalogues de pièces détachés (National Parts Depot ou Dallas Mustang par exemple), et prenez-les avec vous lorsque vous irez voir une Mustang à restaurer, vous pourrez ainsi évaluer le montant de la facture, sans oublier les faux frais, tels que le transport, les frais de douanes et la TVA. Partez du principe que vous allez sous-estimer votre évaluation, et multipliez ce montant par deux, vous serez ainsi plus près de la vérité.


Ne comptez pas faire d'économie en partant d'une épave. Outre les nombreuses heures de travail, il faudra compter un minimum de 10.000 € pour mener à bien la restauration de ce Fastback. Cependant, si tel est votre choix, lancez-vous, mais attention à la démotivation !

Prenez garde aux pièces difficilement remplaçables, tels que les éléments de structure (longerons, montants du pavillon, ailes arrières...) ou pièces rares propres à certains millésimes (Mustang 1964 1/2, Shelby G.T.350 1965...) ou modèles spéciaux (Boss, Mach 1, California Spécial...) et anticipez sur celles qui seraient à remplacer. Renseignez-vous sur le prix d'un train avant neuf, freins, kit de réfection de pont, etc...
Afin de freiner votre enthousiasme, faites-vous accompagner d'une personne compétente, ayant de préférence une bonne expérience de la Mustang.

 

QUEL BUDGET ?

Pensez au budget que vous vous êtes fixé, car dans une restauration on en atteint vite les limites. N'oubliez pas la carte grise et l'assurance.

Voyez plusieurs véhicules et prenez du recul avant de prendre votre décision. Les Mustang à vendre ne manquent pas.

Attention aux véhicules importés des USA, car beaucoups d'épaves sont acheminée vers l'Europe.

 

REGLEMENTATION

Si vous optez pour une CGFC (Carte Grise Française Collection), la nouvelle réglementation la concernant étant en vigueur depuis le 1er mars 2009, cette dernière n’entraîne désormais plus de restrictions géographiques de circulation, le carnet à souche utilisé jusqu'alors pour justifier vos déplacements en dehors de votre département devient obsolète. Vous aurez en revanche l'obligation de soumettre votre véhicule à un contrôle technique tous les 5 ans. La Fédération Française des Véhicules d'Epoque (F.F.V.E.) continuera à délivrer les attestations pour l’obtention de la nouvelle carte grise de collection.

Plus d'infos sur la Carte Grise Collection


Cette transformation plutôt radicale fera perdre irrémédiablement à votre véhicule toute son authenticité. Pensez-y avant de vous lancer dans de telles modifications !

Vous pourrez vous procurer Muscle Mustangs & Fast Fords, Mustang & Fords et Mustang Monthly à la librairie américaine BRENTANO’S, 37 Avenue de l’Opéra 75002 PARIS, ou en vous abonnant sur les sites internet de ces revues.
Nitro est une revue bimestrielle française traitant de l'automobile américaine. Vous pourrez vous la procurez chez votre marchand de journaux ou par abonnement auprès de ETP / Nitro http://www.nitromag.fr/.


NITRO

Muscle Mustangs & Fast Fords

Mustang & Fords

Mustang Monthly