Historique Marketing Guide d'achat Technique Pratique Clubs Liens Facebook

La rubrique Technique

RESTAURER SA MUSTANG
 

Cinquième étape : Le travail de la tôle

Etape délicate que celle-ci, pour laquelle une bonne dose de patience et de savoir faire vous seront nécessaire pour former vos pièces et les souder, cela sans compter qu'il vous faudra acquérir l'outillage nécessaire (voir liste de la rubrique outillage de cet article).

La découpe :
La découpe de la tôle s'effectue à l’aide d’une disqueuse ou d'un découpeur au plasma, ce dernier étant toutefois réservé aux professionnels ou aux amateurs avertis. L'utilisation d'un burin pneumatique peut également s'avérer utile dans certain cas. Prenez soin avant la découpe de prendre vos repères, puis mesurez et juxtaposez la pièce de remplacement afin de marquer son contour. Découpez toujours en deçà de vos repères, vous aurez toujours la possibilité par la suite de réajuster l'ensemble afin d'arriver au résultat souhaité.

Le dépointage :
Si vous devez remplacer un élément de carrosserie, il vous faudra le dépointer à l'aide d'un foret à dépointer monté sur une perceuse, et vous munir de burins de carrossier pour venir à bout des soudures récalcitrantes. Soyez minutieux lors de cette opération afin de ne pas détériorer les parties à conserver. Le foret à dépointer sert uniquement à faire sauter le point de soudure, en aucun cas il ne doit perforer la tôle sous jacente. Cette dernière devra juste présenter au centre du trou, la marque du pointeur de foret à dépointer. Si vous devez utiliser un burin, faites en sorte de pas trop déformer la tôle.

 

Le plancher a été apprêté après décapage afin d'éviter que la fleur de rouille se forme
durant les travaux.
La partie corrodée a été découpée à l'aide d'une disqueuse puis dépointée au niveau
du longeron à l'aide d'un foret à dépointer.
 

Le façonnage :
Les pièces de reproduction que vous trouverez dans le commerce étant rarement conforme à celles produites par la FoMoCo, vous serez contraint dans bien des cas de refaçonner tout ou partie de celles-ci avant de pouvoir les souder.
Pour cela comme pour le façonnage de pièces que vous aurez vraisemblablement à réaliser au court de votre restauration, vous aurez besoin d'une enclume, d'un jeu de tas, virgules et marteaux de carrossier.

La soudure :
Ebavurez vos tôles, décapez et poncez la zone à souder sous peine de voir vos soudures ne pas adhérer.
Si vous devez souder par point, il vous faudra au préalable préparer les trous qui serviront à pointer l'élément de remplacement. Le diamètre des trous à percer ne devront pas excéder 8mm. Positionnez l'élément de remplacement, et maintenez-le à l'aide de pinces étaux ou de serre-joints. Commencez votre point de soudure par le centre du trou puis tournez en spirale jusqu'à atteindre les bords extérieurs afin de remplir le trou. Le diamètre de votre soudure devra être légèrement supérieur au trou, et devra présenter un léger bombage. Vous pouvez également réaliser vos points de soudure à l'aide d'une buse à pointer, disponible en accessoire sur la grande majorité des appareils Mig/Mag. Cela vous exempt de pré-perçage, mais la qualité de l’assemblage est dans ce cas moins sûr.
Pour la soudure par recouvrement ou bord à bord, vous devrez réaliser des cordons de soudure. Pour les tôles fines, ces cordons devront être réalisés en une multitude de points d'abord espacés, puis de plus en plus serrés jusqu'à former le cordon, ceci afin de ne pas déformer la tôle. Les petites pièces que vous souderez en bord à bord devront parfaitement s'ajuster les unes aux autres. Commencez toujours par effectuer quelques points afin de maintenir vos pièces entre elles avant de réaliser votre cordon de soudure.
Les pièces relativement épaisses, soudées en bord à bord, devront être chanfreinée afin que le métal d'apport vienne combler le creux et ainsi améliorer la solidité de l'assemblage. Le cordon de soudure devra alors être effectué sans discontinuité.
Limez ensuite vos soudures à l'aide de la disqueuse équipée du disque à ébarber ou de la lime électrique afin de retirer les épaisseurs superflues, sans trop tout de même, sous peine d’affaiblir la soudure. Pensez à protéger vos soudures si vous ne voulez pas que la rouille s'installe.
Prenez grand soin dans la réalisation de vos soudures, car de la qualité de celles-ci dépendra de la solidité de l’ensemble, il serait dommage de perdre des pièces en route, ou pire risquer un accident en raison de soudures mal réalisées.

Pour plus de détails sur la technique de la soudure, rendez-vous sur le site de Soudure 2000.

 

Le nouveau plancher, soudé après réajustement.
Des cordons de soudure au MIG ont été effectués tous les 5 cm sur le pourtour
de la pièce, tandis que des points ont été réalisés au niveau du longeron et du bas de caisse.
 
      

Dernière mise à jour le 31/07/2009